Compagnie Lézards Bleus

FRANCE

Chorégraphe et danseur : Antoine Le Menestrel

Biographie :

L’escalade, il est dedans depuis qu’il est petit. Dans les années, 80 il ouvre des voies d’une difficulté jamais atteinte comme Ravage et grimpe en solo intégral la voie la plus dure d’Angleterre Révélation. Il ouvre sur les falaises de Buoux une voie d’escalade avec un mouvement original mondialement connu La rose et le vampire. Il révèle mon talent créatif en devenant le premier ouvreur de voies d’escalade sur structure artificielle pour des compétitions internationales. Avec des prises j’écris des voies d’escalade porteuses de dramaturgie. Peindre avec son corps en dansant sur les murs : au départ sur un décor puis sur les façades urbaines.

Parrallèlement à ses activités artistiques Antoine Le Menestrel devient un point d’appui afin que chacun trouve sa voie. Initiateur pédagogique dans le cadre de la FAI AR (Formation Avancée et Itinérante des Arts de la Rue), il a aussi étéentraineur pour l’équipe de France d’escalade et formateur pour les Brevets d’Etat d’escalade.

Spectacle :

Nous développons notre gestuelle en relation avec l’architecture et les façades, et plus largement, avec l’histoire que nous raconte les murs et ceux qui vivent derrière. Notre imaginaire vertical se créé et se façonne à chaque fois au confluent de ces influences minérales et humaines. Notre language reste avant tout gestuel, entre danse, acrobatie et mime; la préoccupation du contexte qui accueille la représentation dans la rue, de l’histoire des murs sur lesquels nous intervenons, l’intéraction avec les habitants et les usagers de l’espace urbain, sont au fondement de nos recherches artistiques. Tel un Folambule, le danseur voyage sur les murs à la rencontre de ses rêves. ll les rend sensibles afin qu’ils deviennent des rêves dans la tête des spectateurs, une réalité dans leurs corps. Toujours en hauteur, il met pacifiquement sa vie en jeu pour en dévoiler la fragilité. Il sonne les cloches du rassemblement poétique et raconte des histoires sans haut ni bas. Dans un corps à corps avec nos façades, il danse sa vie en plein vide.

Découvrez leur travail sur le site.

Publicités